Mickael Minarie's

Photoblog

Imagine cup

Leave a Comment

Je prepare actuellement avec un autre etudiant de RGU le concours Microsoft Imagine Cup. Bien que je n'aime pas microsft, je suis motiver pour passer une semaine au caire et donc de gagner cette comptetion. En plus, bien que le theme est plutot difficile (en tout cas, le choix des photo est plutot complexe avec ces theme, cela fait un challenge interressant a faire).

Puur le moment, je travaille sur les theme suivant, les photos seront mise des que j'en aurait qui correspondra au theme, les critiques seront bien sur les bienvenus.

OBJECTIF 1 - Réduire l'extrême pauvreté et la faim

L’extrême pauvreté est la réalité quotidienne de 1 milliard d’êtres humains qui vivent avec moins de 1 dollar par jour. Disette et malnutrition se répartissent presque également : plus de 800 millions de personnes n’ont pas assez à manger pour satisfaire leurs besoins quotidiens d’énergie.

Dans le cas des jeunes enfants, ce déficit peut être dangereux parce qu’il retarde leur développement physique et mental et menace leur survie. Plus du quart des enfants de moins de 5 ans des pays en développement sont mal nourris. Il est possible de surmonter la pauvreté et la faim.

En Asie, la pauvreté a reculé de façon spectaculaire : le nombre de personnes qui vivent avec moins de 1 dollar par jour a baissé de près d’un quart de milliard entre 1990 et 2001, décennie de croissance économique rapide.

Dans plus de 30 pays, la faim a été réduite d’au moins 25 % en 10 ans. Quatorze de ces pays se trouvent en Afrique subsaharienne, région la plus durement touchée par la faim et la malnutrition.


OBJECTIF 7 - Assurer un environnement durable

Assurer un environnement durable signifie exploiter intelligemment les richesses naturelles et protéger les écosystèmes complexes dont dépend la survie de l’humanité. 

Cet objectif ne peut être atteint avec les schémas de consommation et d’exploitation d’aujourd’hui : les terres se dégradent à un rythme alarmant; les espèces animales et végétales disparaissent en nombre record; les climats changent, entraînant des risques de hausse du niveau des mers et d’aggravation des sécheresses et des inondations; les poissons et la ressource marine sont surexploités. 

Les populations rurales pauvres sont les plus directement touchées par ces phénomènes parce que leur vie quotidienne et leurs moyens de subsistance dépendent souvent des ressources que fournit leur milieu. Si l’exode vers les villes a réduit la pression qui s’exerçait sur les terres arables, il a grossi la population qui vit dans des taudis insalubres et surpeuplés. 

Dans les villes et en dehors, des milliards de gens n’ont ni source sûre d’eau potable ni sanitaires. L’élimination de ces obstacles et la solution des autres problèmes écologiques supposent que l’on s’intéresse davantage au sort des populations pauvres et que l’on renforce la coopération mondiale à un niveau sans précédent. 

Les initiatives prises pour empêcher la couche d’ozone de continuer à s’appauvrir montrent que les progrès sont possibles si la volonté politique existe.


OBJECTIF 8 - Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

L’idée que la lutte contre la pauvreté est collective et que tous les pays ont intérêt à y participer est au cœur des objectifs du Millénaire pour le développement. Ce sont les pays en développement qui portent la responsabilité de la réalisation des objectifs, mais le soutien international est crucial aussi, surtout pour les pays les plus pauvres et ceux qui souffrent de leur isolement géographique. 

Dans une économie mondialisée, il faut également ouvrir les perspectives qui, en matière d’échanges, de stabilité financière internationale et de transfert de technologies permettront aux pays en développement de saisir les occasions de s’engager dans un développement soutenu et de l’accélérer. 

La Déclaration du Millénaire des Nations Unies formalise l’engagement pris par les pays en développement de gérer sainement leur économie, de s’attacher à leur propre développement et de répondre aux besoins humains et sociaux de leurs populations. Les pays développés de leur côté se sont engagés à soutenir les pays plus pauvres de leur aide, en commerçant avec eux et en allégeant leur dette. 

Pour que ce partenariat ait un sens, il faut qu’il réponde aussi aux besoins des pays en développement en matière de technologie, de moyens médicaux et d’emplois, notamment à l’intention des cohortes de jeunes de plus en plus nombreuses.


Enregistrer un commentaire